Agacement n°23 : mon pied et les autres

11 août 2020

Moi, mon pied vs le reste du monde

Ca y est hélas, mes vacances touchent à leur fin et lundi je retrouverai le chemin du boulot. Ce sera un peu différent cette année. Pas vraiment  nouveau, juste différent. C'est le même chemin mais je mettrai un peu plus de temps que d'habitude. J'éviterai le métro pour me rabattre sur le bus. Et puis surtout je serai accompagnée, non du prince charmant, mais de deux copines qui s'ennuyaient ferme dans le placard de l'entrée et qui avec la complicité de mon pied gauche goutent aux joies du déconfinement. Par contre mes chaussures gauche vont faire la gueule car elles en ont au moins pour deux semaines avant de pouvoir prendre un bol d'air. Et oui, vous l'avez compris, j'ai un pied en vrac!

On peut pas être une parisienne trentenaire, dynamique, un poil sportive et pas vraiment fachée avec les talons hauts sans prendre de risques. A un moment ça casse. Façon de parler parce qu'heureusement c'est pas cassé mais ce coup-ci juste foulé. Une fois de plus diront les éternels commentateurs...

Avoir le pied en vrac : une histoire de famille

Dans la famille "Padbolaveclespieds", demandez les soeurs. J'en ai trois enfin je devrais dire deux parce qu'Estelle ne doit pas avoir les mêmes gênes. Indestructible la soeurette! Pas une plaie, pas une bosse, pas un bouton sur le nez et même pas une ampoule. Rien, que dalle, nada! Et pourtant entre talons hauts et crapahutage en montagne, on peut pas dire qu'elle ne prend pas de risques. Juliette, elle, c'est la recordwoman toutes catégories des rhumes de cerveau, des allergies cutanées et des chevilles tordues. Pourtant elle est du genre calme, pas un poil sportive,

 

 

Posté par poulinette à 08:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]